Fatigue, allaitement, tétées de nuit

La tendance à l’endormissement

«La tendance à l’endormissement des femmes qui allaitent n’est pas un signe de fatigue. C’est un état normal, lié au rythme veille sommeil inhérent à l’allaitement. 

Les hormones sécrétées pendant l’allaitement permettent à la mère de mieux s’adapter au rythme de veille et de sommeil du bébé.

Il n’y a donc pas lieu de proposer l’introduction de biberons la nuit ou l’arrêt de l’allaitement à une mère qui aurait tendance à s’assoupir trop souvent pendant la journée.» – Dr Marie Thirion, santeallaitementmaternel.com 

 

Un signal que notre corps nous envoie

Être fatiguée, c’est donc un état normal qui n’est pas un problème en soi. C’est un signal que notre corps nous envoie pour nous indiquer que nous avons besoin de repos. Cela nous encourage à ne pas en faire trop, à se reposer le plus possible pour récupérer. La fatigue devient un problème lorsque le contexte nous empêche d’écouter ce signal. À la longue, la fatigue peut se transformer en épuisement. 

Comment éviter l’épuisement? 

Voici quelques suggestions pour éviter que la fatigue se transforme en épuisement :

  • Écouter les signaux de son corps.
  • Ralentir, se reposer quand on est fatiguée.
  • Avoir de l’aide à la maison pour le ménage, les repas. Sinon arrêter de faire certaines choses ou bien déléguer à son partenaire.
  • Demandez de l’aide auprès de notre entourage ou de professionnels. 
  • Faire des siestes le jour. Les astronautes, les athlètes (ex: Lance Armstrong, Mylène Paquette qui traverse l’atlantique en voilier) affirment que les siestes jouent un rôle central dans leur  programme d’entraînement!

Le climat hormonal facilite les «petites siestes» pendant la journée. La sieste est un bienfait pour la mère : c’est un excellent moyen d’économiser son énergie et d’éviter la fatigue. La mère peut aussi profiter des tétées pour se relaxer : elle n’en récupérera que mieux.

– Dr Marie Thirion, santeallaitementmaternel.com

 
 
 

Ma réponse à deux questions reçues :

  1. Comment diminuer les boires de nuits en cododo? Mon fils boit souvent aux heures ou aux 2h. Le jour il n’en a pas besoin aussi souvent. Évidemment c’est parce qu’il s’endort au sein donc chaque fois qu’il se réveille je dois lui redonner.
  2. Est-ce toujours utile de donner à boire la nuit? Parfois j’essaie de réduire les boires, mais dans le cas de crises ou pleurs c’est la solution facile pour se rendormir tous.

Pourquoi notre enfant tète la nuit?

Commençons par se demander pourquoi notre enfant tète la nuit? Est-ce vraiment parce qu’il s’est habitué à s’endormir au sein? Mmmmm, pas nécessairement… Plusieurs bébés s’endorment au sein le soir et n’en auront pas besoin à chacun de leurs réveils la nuit. Si votre bébé dort parfois 3-4 heures en ligne, c’est qu’il a enchaîné des cycles de sommeil ; il s’est donc rendormi sans demander le sein. Par ailleurs, il y a des bébés qui s’endorment seuls avec leur suce le soir mais qui se réveillent tout de même la nuit plusieurs fois pour la proximité avec leur maman et pour se nourrir. Les réveils la nuit, c’est une question de maturité du cerveau et de besoins nutritionnels et émotionnels.
 
 

3 raisons de continuer à donner le sein la nuit

 
Raison # 1 : C’est ce qui est le plus facile et le moins demandant
Témoignage d’Angélique : «Pour les réveils la nuit, j’ai toujours opté pour la solution que je trouvais la plus facile et la moins demandante pour moi (ce qui veut dire qui me réveillait le moins possible) et donc ça passait par sortir le sein dès les premiers signes d’éveil, bébé buvait, se rendormait rapidement vu qu’il ne se réveillait jamais complètement et moi non plus et c’est la que le cododo ou plus plutôt le partage de lit devient magique 🙂 On ne compte plus les réveils, plus les boires et puis on dort.
 
Raison # 2 : Les tétées la nuit, ça maintient la production de lait.
Chaque femme a une capacité de stockage de lait qui est unique ; la quantité de lait qu’on peut emmagasiner est différente d’une femme à l’autre et également d’un sein à l’autre. Donc un enfant peut obtenir exactement ce dont il a besoin en tétant à toutes les 3 à 4 heures, tandis qu’un autre va devoir téter plus souvent, peut-être à toutes les 1 à 2 heures pour aller chercher la quantité de lait dont il a besoin.
 
L’allaitement pendant la nuit est l’une des choses les plus importantes à continuer (si notre enfant demande le sein bien sur) pour maintenir notre production de lait. Si bébé se réveille et cherche à téter, on peut lui faire confiance et se dire qu’il sait ce qu’il a à faire!
 
Ça permet au bébé de se rattraper / d’avoir accès à son lait plein d’anticorps. Parfois certains bébés plus vieux boivent très peu dans le jour, ils sont curieux, distraits par le bruit, par les activités autour d’eux, ou bien ils sont malades, alors ils en profitent pour se rattraper la nuit lorsque tout est plus calme.
 
Raison # 3 : Le lait maternel aide notre bébé à se rendormir plus rapidement.
Saviez-vous que la composition de notre lait est très révélatrice de la manière dont nos bébés sont conçus pour se comporter et de leurs besoins essentiels? Des études ont montré que notre lait contient des composantes qui aident notre enfant à s’endormir (Sánchez C, et al. The possible role of human milk nucleotides as sleep inducers. Nutritional Neuroscience. 2009; 12, 2-8.). Ces composantes, qu’on appelle «nucléotides», sont plus élevées la nuit. Par ailleurs, la mélatonine passe dans le lait maternel. Si la mère laisse la lumière fermée et laisse son téléphone de côté la nuit, son cerveau sécrète beaucoup de mélatonine et ça permettra à elle et son bébé de se rendormir plus rapidement. Bref, notre lait est littéralement CONÇU pour aider nos enfants à dormir! C’est génial, non? Dites-vous que ce n’est pas un «problème» ou une «habitude» dans laquelle notre enfant est en train de tomber.
 
Personnellement, je trouve qu’aider nos enfants à se détendre et à s’endormir paisiblement est l’une des choses les plus merveilleuses que notre lait permet de faire. Vous ne trouvez pas ça magique vous? Pour la maman aussi, le fait d’allaiter fait en sorte qu’on libère des hormones apaisantes, qui nous aident à replonger dans le sommeil plus rapidement. Alors on peut faire comme Angélique et profiter de notre super pouvoir pour que tout le monde puisse se rendormir rapidement.
 

Quand arrêter de donner du lait la nuit?

On peut continuer d’allaiter la nuit aussi longtemps que ça nous convient, il n’y a pas d’âge ou de poids limite. On sait maintenant que c’est bon pour la production de lait et pour que maman et bébé se rendorment plus facilement.
 
Vous essayez de réduire la fréquence des boires la nuit? Demandez-vous d’abord pourquoi vous le faites. À cause d’une pression de l’entourage? Parce que votre médecin vous l’a dit? Parce que vous avez peur que ça vous nuise? La seule bonne raison d’arrêter serait parce que ça ne vous convient plus. Vous êtes la meilleure personne pour décider ce qui convient le mieux pour votre famille. 
 
Vous pensez que c’est parce que ça contribue à votre fatigue? Alors demandez-vous par quoi allez vous remplacer le sein quand votre bébé va se réveiller la nuit parce qu’il a faim, soif ou besoin de proximité et de chaleur humaine. Est-ce que ça serait vraiment mieux sans le sein? Sans les hormones qui nous aident tous les deux à se rendormir? Peut-être pas.
 
Peut-être qu’on peut explorer d’autres moyens pour se sentir mieux, comme : les affirmations positives, la technique de libération émotionnelle, la sieste le jour, le partage du lit la nuit, ne pas regarder les écrans la nuit, ne pas regarder l’heure la nuit, ne pas ouvrir les yeux la nuit, etc… Vous pourriez aussi faire le choix d’arrêter d’offrir le sein la nuit. Voici une méthode pour y arriver. 
 
 
Rédigé par : Sandy Delisle, IBCLC
 
Références :  
  • santeallaitementmaternel.com
  • Sánchez C, et al. The possible role of human milk nucleotides as sleep inducers. Nutritional Neuroscience. 2009; 12, 2-8.

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
M'aviser de