Allaitement

Sandy Delisle, IBCLC

Consultante en lactation certifiée

Après avoir étudié à la maîtrise en orthophonie à l’Université Laval, Sandy oriente sa carrière pour devenir consultante en lactation et soutenir les familles de sa communauté en lien avec l’alimentation et le sommeil. En savoir plus. 

Sandy Delisle, IBCLC

Consultante en lactation certifiée

Après avoir étudié à la maîtrise en orthophonie à l’Université Laval, Sandy oriente sa carrière pour devenir consultante en lactation et soutenir les familles de sa communauté en lien avec l’alimentation et le sommeil.  En savoir plus. 

Groupe de soutien Facebook

Groupe de soutien à l'allaitement.
Pour poser ses questions et voir du contenu pertinent.
Animé par Sandy Delisle, IBCLC et Séverine Gourhant, professeure de méditation pleine conscience.

COVID-19

Consultation à distance (vidéo ou téléphone) 

Durant la pandémie, j’offre mes services via l’organisme Chantelait. 

Les consultations sont gratuites. Vous pouvez faire un don à l’organisme. 

Appelez Chantelait pour prendre un rendez-vous!

Choisissez le service parfait

Nous pouvons vous offrir le service qui vous conviendra parfaitement. Tous nos services incluent l’accès à du contenu en ligne sous forme de texte et d’enregistrements audios ou vidéos, ainsi qu’au groupe de soutien Facebook. De 30$ à 189$. Choisissez en fonction de l’accompagnement dont vous voulez bénéficier. 

Appel
de soutien

$30

  • Appel d'environ 30 minutes
  • Accès au contenu en ligne

Accompagnement-
Suivi

$75

*À partir de

  • Par téléphone, courriel, texto ou messenger
  • Accès au contenu en ligne
  • Accompagnement pendant
    2 semaines (75$) ou plus (2 mois 189$)

Consultation
en personne

$120

  • Évaluation complète de la dyade et de l'alimentation
  • Accès au contenu en ligne
  • 1 appel de suivi
  • Plan d'alimentation remis par écrit

Soyez accompagnée par une IBCLC!

«Les IBCLC sont des intervenantes de la santé qui ont rempli les conditions d’admissibilité et ont réussi un examen international. Elles ont les compétences et les connaissances indispensables pour apporter une aide de qualité aux bébés et aux mères dans le domaine de l’allaitement. Elles doivent respecter le code de déontologie et les normes strictes de la profession. Elles doivent présenter des preuves qu'elles maintiennent leurs connaissances à jour tous les 5 ans.»

À quoi s'attendre avec mon accompagnement?

 

Votre famille est ma priorité durant l’accompagnement. Je m’engage à vous soutenir et vous informer pour que vous puissiez atteindre vos objectifs et faire des choix éclairés. Je suis avec vous de tout cœur et je vous encourage lorsque vous traverser des défis. Cela vous permet de vivre pleinement VOTRE expérience d’allaitement avec bienveillance, fierté, amour, courage et honnêteté. 

Champ de pratique

Voici un aperçu des sujets avec lesquels je peux vous aider et vous informer :

– Enseignement pré ou postnatal de l’allaitement
– Positionnement et mise au sein
– Douleurs et infections reliées à l’allaitement
– Canaux bloqués ou mastite
– Production de lait
– Bébé ne boit pas assez
– Anomalies orales chez le bébé
– Allaitement après une césarienne
– Allaitement de jumeaux ou plus
– Choix et utilisation d’un tire-lait
– Allaitement et retour au travail, etc.

Dans le cadre de ma maîtrise en orthophonie, j’ai eu l’opportunité de faire un stage auprès des bébés prématurés hospitalisés à l’unité néonatale. Je connais maintenant la réalité des familles au chevet de leur bébé prématuré ou malade et des mères qui souhaitent avoir du soutien pour établir l’allaitement.  

L’aversion pour l’allaitement est un phénomène vécu par certaines femmes allaitantes. En anglais, on l’appelle Breastfeeding aversion and agitation (BAA) ou nursing aversion (NA). Ce site n’explique pas pourquoi certaines femmes ont de l’aversion pour l’allaitement en général et qui n’allaitent pas à cause de la stigmatisation sociale, d’abus sexuels antérieurs, ou parce qu’elles souhaitent simplement donner des préparations commerciales. En savoir plus.

Nous offrons une mini-formation gratuite conçue pour aider les mères qui veulent arrêter d’allaiter la nuit, peu importe la raison. Une méthode inspirée du Dr. Jay Gordon, étape par étape, qui propose également des solutions si la mère et l’enfant ne sont pas tout-à-fait prêts pour entamer cette transition. En savoir plus.

Une vidéo incontournable!

Avec mes très chères amies, mes acolytes Nancy et Manon, deux consultantes en lactation IBCLC de plus de 30 ans d’expérience, nous avons créé, pour le COCOGREN, une vidéo d’allaitement que tous les futurs parents devraient voir. 

Regardez l’extrait ici!

Location du tire-lait
Symphony de Medela

  • efficacité : tire-lait de calibre hospitalier
  • aucune contamination ou moisissure possible
  • 3$/jour ou 75$/mois
  • possibilité de payer en plusieurs versements

Comment utiliser efficacement un tire-lait ?

Téléchargez notre guide pdf gratuit!

Questions fréquentes

Les réponses à vos questions en lien avec l'expression du lait

Vérifiez d’abord qu’il ne manque pas de pièces et qu’elles sont intactes. Des craques d’air peuvent affecter l’efficacité. Si vous avez un tire-lait manuel avec une poignée, le joint d’étanchéité (petit anneau) sur la poignée doit être bien placée. Les pièces doivent aussi être propres. Nettoyez-les à l’eau chaude savonneuse et rincer. Voici un truc si elles sont collantes -> tremper dans le vinaigre quelques heures, laver et rincer. Assurez-vous également que l’intensité soit adéquate, ne doit pas causer de douleur. Ne pas maintenir le mamelon étiré plus d’1 seconde. Tester la pression avec une jauge à pression (votre consultante en lactation pourrait en avoir une). Devrait permettre un intervalle situé entre 50 à 250 mmHg. Des batteries faibles peuvent diminuer l’efficacité du tire-lait. Les tire-laits électriques doubles de calibre hospitalier sont les plus efficaces. Il est possible d’en louer. Après avoir vérifié votre tire-lait, vous pouvez explorer les autres thèmes ci-bas pour trouver une réponse à vos questions.

Environ 10-15 minutes maximum par séance. Il est plus efficace de faire plusieurs courtes séances qu’une longue. Vous aurez plus de lait au total dans la journée si vous transformez une séance de 20 minutes en 2 séances de 10 minutes espacées d’au moins une heure (cela laisse le temps à votre corps de produire du lait, que vous pourrez ensuite tirer).

Il n’y a pas de recette unique. Chaque femme s’ajuste selon la situation pour trouver ce qui est le mieux pour elle, par exemple : directement après la tétée / environ 1 heure après / dans le milieu d’une pause durant laquelle bébé ne prend pas le sein / le matin / la nuit / tirer d’un côté pendant que bébé boit de l’autre. 

Utilisez un tire-lait qui permet d’imiter le bébé, c’est-à-dire qui débute avec une phase de stimulation (mouvements à une vitesse rapide), suivi d’une phase d’expression (mouvements plus lents, environ un par seconde) lorsque le lait coule.

Pour que le lait se mette à couler, il faut libérer de l’ocytocine, une hormone qui contracte les canaux de lait et l’envoie au bébé. Voici plusieurs moyens pour favoriser la production d’ocytocine :
– avoir bébé près de soi, sentir son odeur,
– écouter un enregistrement de sa voix, regarder sa photo,
– se détendre, écouter de la musique relaxante,
– faire de la méditation ou de la cohérence cardiaque,
– faire du peau à peau plusieurs fois par jour avec bébé. 

Utilisez vos mains! Massez le sein avant de commencer. Comprimez le sein durant 5 secondes plusieurs fois pendant la séance. Arrêtez le tire-lait pour faire l’expression avec les doigts au milieu de votre séance ou à la toute fin. Utiliser ses mains durant la séance d’expression peut permettre de doubler la quantité de lait obtenue.

Il n’est pas nécessaire de tirer plus longtemps. Vous aurez plus de lait au total dans la journée si vous transformez une séance de 20 minutes en 2 séances de 10 minutes espacées d’au moins une heure (cela laisse le temps à votre corps de produire du lait, que vous pourrez ensuite tirer).

Stimulez plus souvent le sein, c’est la meilleure façon d’augmenter la production de lait. Voici quelques propositions :
– Commencer par tirer 1-2 fois de plus par jour et voir si c’est possible d’augmenter ensuite.
– Faire une stimulation intensive pendant 1 heure : 10 minutes d’expression, 10 minutes de pause, recommencer 3 fois.
– Éviter les engorgements qui envoient un signal de ralentir la production.
– Ne pas passer plus de 5 heures sans enlever du lait des seins.

Discuter avec votre médecin ou consultante en lactation concernant les antécédents de santé, les médicaments, les
contraceptifs ou les produits naturels qui peuvent affecter la production de lait.

L’idéal est se prendre d’avance pour obtenir la quantité désirée. Certaines femmes auront besoin de tirer plusieurs fois pour obtenir un boire de 60 mL.
Oui, laisser son bébé est souvent difficile car les bébés et les mères sont faits pour rester ensemble.
Apportez bébé avec vous si possible ou allaitez-le juste avant de partir et à votre retour.
Les bébés peuvent tolérer plus facilement plusieurs séparations courtes qu’une très longue.

Un élément important qui maximisera les chances que votre bébé reprenne le sein à votre retour est de maintenir votre production. Si vous quittez pendant une longue période, pensez à exprimer votre lait souvent pour maintenir la production.

Choisissez également un biberon avec une tétine à débit lent et avec une base qui n’est pas trop large. Si la base est très large, votre bébé risque de téter seulement le bout de la tétine au lieu d’ouvrir grand la bouche. De plus, demandez à la personne qui donnera le boire de faire des pauses fréquemment. Cela permet d’éviter que bébé préfère un débit rapide et continue. Certains bébés manifestent un mécontentement lorsqu’il retourne au sein, car le débit varie naturellement durant la tétée! En faisant des pauses régulièrement, on diminue le risque de préférence pour le biberon.

Saviez-vous que le biberon n’est pas un accessoire obligatoire? Votre bébé pourrait vous surprendre à boire directement dans un verre ou dans un gobelet à paille. Ainsi, vous encouragez le développement d’une habileté qui lui sera utile toute sa vie!